Affaire DE CAMARET : La honte a changé de camp

24 novembre 2012
twitterlinkedinmailtwitterlinkedinmail

" Cétait une maison de fous", a dit une témoin à la barre durant le procès. A tous les niveaux. Beaucoup se plaignait de Sylvie Gardette, l'adjointe de Camaret à l'époque, à la fois maîtresse du maître des lieux et amante d'une pensionnaire de première, qui faisait parfois faire le ménage avec une brosse à dents. Des jeunes filles guettaient tard le soir pour voir le coach rentrer par la fenêtre dans la chambre de leur copine. Etrange endroit que ce Refuge, drôle de nom pour ce pensionnat du TC des Marres, à Saint-Tropez, où tout le monde ou presque savait que érgis, quarante-sept ans, avait des relations sexuelles avec Stéphanie, treize ans.

 

Veuillez télécharger le PDF pour lire la suite de l'article:

Article rédigé par : admin