Affaire du Probo Koala: les victimes privées de recours pour obtenir justice

09 mai 2011
twitterlinkedinmailtwitterlinkedinmail

Après la Côte d'Ivoire, le Royaume-Uni et la France, la justice néerlandaise ferme la porte aux poursuites des plus hauts responsables du déversement des déchets toxiques en Côte d'Ivoire

La FIDH et ses ligues membres en Côte d'Ivoire, la Ligue ivoirienne des droits de l'Homme (LIDHO) et le Mouvement ivoirien des droits humains (MIDH), regrettent la récente décision de la Cour d'appel de La Haye de ne pas étendre la procédure initiée aux Pays Bas aux faits qui se sont produits en Côte d'Ivoire. Aucune des juridictions saisies, en Côte d'Ivoire, en France, en Angleterre, aux Pays-Bas, n'a pris de décision satisfaisante sanctionnant les plus hauts responsables et répondant au besoin de justice des victimes de ce drame. La FIDH, la LIDHO et le MIDH publient un rapport faisant le point sur les tentatives d'obtenir justice pour les victimes.

Emmanuel DAOUD, Avocat à la Cour, cabinet Vigo

Vous pouvez trouver l'article en ligne sur le site de la FIDH en cliquant sur l'adresse ci-dessous :

http://www.fidh.org/Affaire-du-Probo-Koala-Les-victimes-privees-de

Ou bien obtenir directement le rapport en cliquant sur l'adresse ci dessous:

http://www.fidh.org/IMG/pdf/FIDH-LIDHO-MIDH_Rapport_ProboKoala_avril2011.pdf

Article rédigé par : Emmanuel Daoud