Le Parisien: Procès Carlton, l'entremetteur Kojfer s'embourbe

11 février 2015
twitterlinkedinmailtwitterlinkedinmail

De René Kojfer, 73 ans, prévenu au rôle central dans les « cercles relationnels » de l’affaire Carlton, l’expert psychiatre parle d‘ »une personnalité immature » dont « la grande fierté était de connaître beaucoup de monde ».  » Il ne payait jamais ses additions », a témoigné l’un de ses amis restaurateurs, en louant son côté « volubile et excentrique ».

« une pièce de théâtre à lui tout seul », décrivait l’un de ses copains policiers, qui fut son parrain dans la franc-maçonnerie. « Il bouffe à l’œil, il se fait plaindre, il pleure avec tout le monde », ont dit d’autres, cite le procureur Frédéric Fèvre, qui croit l’ancien chargé de clientèle du quatre-étoile lillois plus « malin » qu’il n’aurait tenté de d’apparaître hier au tribunal.

 « L’expert écrit aussi que vous avez un sens moral médiocrement différencié, qu’en dites-vous? », l’interroge le magistrat. « Franchement, je ne sais pas », répond Kojfer, qui, certes un peu sourd, n’entend soudain plus rien. Kojfer sur le grill à la barre, avec son avocat Me Hubert  Delarue  pour confesseur et paravent, c’est un peu tout ça: une séquence quasi burlesque, un personnage mêlant naïveté et esquive, « cynisme et sincérité à géométrie variable », tacle Me Emmanuel Daoud, l’avocat d’une association civile.

 Veuillez télécharger le PDF pour lire  la suite de l’artcile:

Article rédigé par : admin