L'Express: Procès du Carlton, "Chez moi les filles ont un QI de 25" assure Dodo la Saumure

10 février 2015
twitterlinkedinmailtwitterlinkedinmail

Le tenancier de maisons closes et sa compagne, Béa, étaient entendus ce jeudi par le tribunal correctionnel de Lille dans l’affaire de proxénétisme du Carlton de Lille. Dodo la Saumure est soupçonné d’avoir fourni des filles à son ami de longue date René Kojfer.

Dodo la Saumure sera-t-il bientôt à la tête du FMI? Il y compte bien, en tout cas. Ce n’est pas le Fonds monétaire international qu’il vise – il est pourtant diplômé d’une école de commerce et d’une licence en droit – mais le Famous Miss International. C’est ainsi qu’il compte nommer sa prochaine maison de plaisirs, a-t-il confié au tribunal de grande instance de Lille ce jeudi. Une désinvolture doublée de cynisme, dont Dominique Alderweireld de son vrai nom, prévenu dans l’affaire de proxénétisme aggravé du Carlton de Lille, ne s’est jamais départi au cours de l’audience.

 Il est soupçonné par la justice d’avoir « fourni » ces filles – il n’aime pas le terme « prostituées » – à René Kojfer, l’ancien directeur des relations publiques du Carlton par qui le scandale est arrivé. Plus de quarante-cinq ans que les deux hommes se fréquentent. « Êtes-vous toujours amis? », lui demande le président. « Oui », assure le tenancier, vêtu d’un costume gris sur une chemise à carreaux marron. Mais sa notion de l’amitié est toute personnelle. « Je l’appelle souvent Judas, parce qu’il trahit tout le monde, explique-t-il à la barre. C’est pour rire. je le surnomme aussi « la honte de la communauté hébraïque de Lille », « Monsieur 3 minutes » ou le « bouffon de Lille ». A ses côtés René Kojfer ne pipe pas mot.

 Veuillez télécharger le PDF pour lire las uite de l’article:

Article rédigé par : admin