Procès Simbikangwa: début des plaidoirires des parties civiles

10 mars 2014
twitterlinkedinmailtwitterlinkedinmail

Le procès de Pascal Simbikangwa, premier Rwandais jugé en France pour le lien avec le génocide de 1994, se poursuit devant la cour d'assises de Paris. Début de la dernière semaine d'audiences, avec la première journée ce lundi des plaidoiries des parties civiles. Ce sont les avocats de la Fédération internationale des droits de l'homme qui ont commencé.

Emmanuel DAOUD appelle l'accusé par son grade: "capitaine" car, précise-t-il, Pascal Simbikangwa n'est pas n'importe qui, c'est un homme "brillant", "charismatique", "un combattant". Mais pour l'avocat de la Fédération internationale des droits de l'homme (FIDH), Simbikangwa est surtout un "manipulateur", organisé autour du "déni" et " élevé dans la haine des Tutsis".

Veuillez télécharger le pdf pour lire  la suite de l'article:

Article rédigé par : admin