Quand la recherche de l'exploit sportif s'arrête aux portes du dopage - Par Emmanuel DAOUD et Anaïs MENAGER

24 juin 2013
twitterlinkedinmailtwitterlinkedinmail

"Plus vite, plus haut, plus fort", la devise chinoise par Pierre de Coubertin pour les Jeux Olympiques est devenue, en dépit de l'ambition initiale de son promoteur, le reflet d'une société où la recherche de la performance est une priorité, l’amélioration des capacités physiques et intellectuelles, ou la résistance à la fatigue et à la douleur ne sont plus l'apanage des seuls athlètes.
Pour autant, le sportif est l'incarnation de l'expression "un esprit sains dans un corps sain". En conséquence, là où pour tout un chacun l'usage de substances dopantes s'est normalisé ( ex: étudiants, artistes, etc…), leur utilisation par l'athlète déclenche la réprobation et parfois la sanction.
Ces dernières années ont vu éclater de nombreuses affaires qui ont émaillé la chronique sportive et judiciaire : Festina, Armstrong ou encore Puerto.

Emmanuel DAOUD, Avocat à la cour , cabinet Vigo et Anaïs MÉNAGER, Élève-avocat.

Veuillez télécharger le PDF pour lire la suite de l'article.

Article rédigé par : Emmanuel Daoud