Cameroon-Tribune : Viols d'enfants en Centrafrique : la justice française prononce un non-lieu

18 janvier 2018
twitterlinkedinmailtwitterlinkedinmail

Elle estime que les éléments dont elle dispose ne permettent pas d’établir la culpabilité des soldats incriminés de la force Sangaris.

La justice française a rendu son verdict dans l’affaire de viols sur mineurs en République centrafricaine impliquant des soldats de la force française Sangaris accusés d’abus sexuels sur des enfants lors d’une mission de maintien de la paix.

La justice qui estime n’avoir pas pu établir la culpabilité des militaires incriminés, arrête toutes poursuites contre ces derniers conformément aux réquisitions du parquet. Estimant que les incohérences matérielles et la variation des témoignages ne permettaient pas d’établir des faits avérés à l’encontre des soldats français, le ministère public avait requis un non-lieu en mars 2017.

« Il ne peut être affirmé à l’issue de l’information qu’aucun abus sexuel n’a été commis », avait-il alors affirmé.

Veuillez cliquer sur le lien pour lire la suite de l’article :

Viols d’enfants en Centrafrique : la justice française prononce un non-lieu

Article rédigé par : admin