La Provence : Carrefour mis en examen après un accident mortel

19 septembre 2016
twitterlinkedinmailtwitterlinkedinmail

C’est une triste affaire qui n’a certes pas fait la une des journaux, mais qui n’est pas sans poser  la question douloureuse de la sécurité au travail.

Le 24 août 2013, Noumouke Sangare, 22 ans, l’employé d’une société de sécurité aixoise qui intervient en permanence chez Carrefour Bonneveine, veille au déchargement d’un camion de livraison en provenance de Cavaillon, quand le véhicule recule dans l’enceinte de l’hypermarché et le coince entre la remorque du camion et le mur. Victime de polytraumatismes, l’agent de sécurité va succomber à ses blessures.
L’enquête va pointer une série de manquements aux règles de sécurité élémentaires. L’accident aurait eu pour cause majeure l’absence d’aménagement des lieux qui puisse garantir la circulation des piétons au sein de l’entreprise et l’inexistence de protocole de sécurité chez Carrefour. La société qui livrait en ignorait manifestement tout et aucun des agents ne portait de gilet fluorescent. L’agent de sécurité tué avait pourtant été embauché deux ans plus tôt

Veuillez télécharger le PDF pour lire la suite de l’article :

Article rédigé par : admin