L'ancien patron de l'antiterrorisme mis en cause pour dénonciation calomnieuse

12 avril 2018
twitterlinkedinmailtwitterlinkedinmail

L’ancien patron de l’antiterrorisme Roger Marion a été placé sous le statut de témoin assisté le 21 mars dernier pour « dénonciation calomnieuse », 20 ans après la découverte en  1998 d’explosifs sur le domaine de Pinia (Haute-Corse), alors qu’il intervenait avec ses hommes dans le cadre de l’enquête sur l’assassinat du préfet Erignac.

Veuillez cliquer sur les liens afin d’accéder aux articles :

Affaire Erignac : L’ex-chef de l’antiterrorisme rattrapé par une histoire d’explosifs (Le Parisien)

Affaire Erignac : Roger Marion poursuivi sur la « piste agricole » (Corsematin)

Affaire Erignac : La piste agricole rebondit dans l’affaire Érignac (Francebleu)

Affaire Erignac : France 3 Corse ViaStella – JT (France3)

Article rédigé par : admin