Sud Radio : Vague de froid, la situation préoccupante des mineurs isolés sans logement

12 février 2018
twitterlinkedinmailtwitterlinkedinmail

Des avocats ont alerté le procureur de la République de Paris sur le sort des mineurs isolés sans logement, qui doivent affronter le froid livrés à eux-mêmes.

Alors qu’une vague de grand froid traverse actuellement la capitale, le sort des plus démunis et des sans-abris suscite beaucoup d’inquiétude. Parmi ceux qui dorment dans les rues, les mineurs isolés font partie des plus vulnérables et la situation de ces derniers s’avère extrêmement préoccupante. C’est la raison pour laquelle plusieurs avocats ont dressé une liste de 128 noms de mineurs, âgés de 13 à 17 ans, principalement de sexe masculin, qu’ils considèrent comme étant « en danger ». Un signalement nominatif qu’ils ont adressé au procureur de la République, François Molins, ainsi qu’au parquet en charge des mineurs.

Ces jeunes réfugiés, livrés à eux-mêmes n’ont aucun moyen de se rendre dans des centres d’hébergements et n’ont pas accès aux dispositifs de mise à l’abri du 115, lesquels sont réservés aux personnes ayant atteint leur majorité. Nous avons rencontré Emmanuel Daoud, l’une des trois personnes à l’origine de cette initiative. Selon cet avocat, membre du conseil de l’Ordre de Paris, il faut impérativement revoir les modalités d’évaluation de l’âge de ces jeunes réfugiés. « On se livre à des expertises d’âge osseux pour déterminer s’ils sont oui ou non mineurs, plutôt que d’appliquer les textes sur la présomption de minorité. Ces textes disent que si vous avez des documents où il est montré que vous avez 15 ans, on doit vous croire même si ces documents sont de l’état civil d’un pays étranger« , nous explique-t-il ainsi.

Veuillez cliquer sur le lien pour lire la suite de l’article :

Vague de froid, la situation préoccupante des mineurs isolés sans logement

Article rédigé par : agence.majba