Suicide/Renault: organisation du travail et management mis en cause par la justice

22 mai 2011
twitterlinkedinmailtwitterlinkedinmail

La décision de la Cour d’appel de Versailles, qui a reconnu jeudi la faute inexcusable de Renault dans le suicide d’un ingénieur en 2006, impute la dégradation de la santé psychique du salarié à l’organisation du travail et à la défaillance du management.
« Avec cette décision, ces suicides sont objectivement considérés comme le produit de mauvaises conditions de travail, alors qu’il ont longtemps été ignorés et considérés commes des drames individuels » a declaré à L’AFP Christian Baudelot, sociologue spécialiste du suicide.

Veuillez télécharger le Pdf pour lire la suite de l’article:

Article rédigé par : admin